10 décembre 2013 Expos temporaires

La voix, l’expo qui vous parle

Douce ou rauque, mielleuse ou autoritaire, posée ou vibrante… La voix dans tous ses états est à l’honneur à la Cité des sciences, sous la forme d’une exposition consacrée à cet incontournable support du langage et premier instrument de musique. Venez expérimenter, jouer, écouter et chanter ! 

La voix, l’expo qui vous parle

Du 10 décembre au 28 septembre 2014
À la Cité des sciences et de l’industrie, Paris

Visuel de l'exposition La voix
Visuel de l’exposition

Trois espaces thématiques composent le parcours initiatique.
La première partie Voix et corps prend des allures de laboratoire, où le visiteur est à la fois sujet et objet de l’expérience, découvrant comment on produit la voix.
Le deuxième espace Voix et expression met l’accent sur l’importance de la voix dans la communication et sur ce qu’elle révèle d’une personnalité.
La dernière étape Voix et interprétation explore l’outil utilisé par les comédiens et les chanteurs. On quitte l’expression simple pour pénétrer dans le monde de l’art.

Un parcours ludique et interactif
Le visiteur peut suivre les jeux et dispositifs imaginés par l’Ircam – Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique, proposant des expériences sur la transformation de la voix, sur la synthèse de chœurs virtuels à partir d’un chant soliste, ainsi que sur un système de « casting vocal », positionnant par similarité de timbre la voix de chaque participant dans une carte spatiale peuplée de locuteurs connus.

Mesurer sa voix

Spectre de la voix © Ircam

Spectre de la voix © Ircam

Quelle est votre « fondamentale » ? Êtes-vous alto ou soprano ? Quelles harmoniques participent à la couleur du timbre de votre voix ? Deux instruments, le phonétogramme et le sonagramme, permettent de prendre la mesure de sa voix et de la visualiser sur écran.

Transformer les voix
Venu des Etats-Unis, un « piano vocal », où les notes de piano sont remplacées par des sons enregistrés produits par des chanteurs professionnels, permet de sentir dans son corps l’étendue des notes. On peut aussi s’amuser à transformer les voix, celles des présentateurs de JT ou la sienne : la féminiser, la masculiniser, la rajeunir ou la vieillir.
Les recherches de l’Ircam auront même pu aboutir à la création de voix artificielles, telle que celle de Farinelli, le castrat italien du XVIIIe siècle, pour le film de Gérard Corbiau, grâce à l’hybridation d’une voix d’homme et d’une voix de femme.

Les voix qui ont fait l’histoire

Affiche du film Farinelli de Gérard Corbiau

Affiche du film Farinelli de Gérard Corbiau

La visite continue avec une foule d’expériences : trouver sa place dans un casting vocal, s’essayer en commentateur radio ou deviner d’où vient tel ou tel accent, chanter accompagné par des choristes virtuels…
On peut aussi découvrir un hommage aux grandes voix ou des techniques de chant particulières, comme le chant diphonique, un chant de Mongolie, où le chanteur arrive à  produire simultanément une note basse et un son suraigu.
La balade sonore se termine avec des voix qui ont fait l’histoire : Malraux, De Gaulle, Martin Luther King…


Contributeurs Ircam : Xavier Rodet (chef de projet), Grégory Beller, Andrew Gerzso, Wei-Hsiang Liao, Nicolas Obin.
L’exposition est conçue et réalisée par la Cité des sciences et de l’industrie, en partenariat avec l’Ina et l’Ircam.

© 2018 Caro dans le métro - Création : SendesaStudio