8 octobre 2014 Théâtre d'objet

J’oublie tout

C’est étrange. On observe rarement quelqu’un qui s’endort ou se réveille, de même qu’on s’observe rarement en train de se réveiller ou de s’endormir. Grâce aux objets et trois comédiens, Jean-Pierre Larroche propose une vision poétique des choses…

Mise en scène de Jean-Pierre Larroche
Cie Les Ateliers du spectacle

Du 4 au 12 octobre 2014
Au Carreau du Temple

Tout cela se déroule dans un temps paradoxal qui n’a pas de mesure. Au passage de la veille au sommeil, ou du sommeil à la veille, on oublie peut-être toujours quelque chose. L’oubli travaille. « J’oublie tout » invente des éveils et des endormissements. Ce sont des expériences fictives, des explorations de cas pratiques mais imaginaires.

j'oublie-tout-2

J’oublie tout de Jean-Pierre Larroche

Ce sont plusieurs pièces distinctes, une dizaine, de durées variables. Elles prennent plusieurs formes pour plusieurs moments saisis comme autant d’épisodes de ces mêmes passages : d’un état à l’autre, d’une conscience à l’autre, de l’espace du sommeil à l’espace de l’éveil. Il y a un endormi, et son double éventuel. Ils tombent de sommeil. Ils se réveillent en sursaut. Ils traînent au lit. « J’oublie tout » met en scène leurs récits.

Sur le plateau, il y a :
un endormi
des tables
des horloges
de vrais et de faux automates
de vraies ombres portées et des ombres factices
des machines à transformation et des machines
à disparaître

Spectacle visuel poétique, drôle, parfois cruel, plein d’inventions et de farces, de machines en branle et de petites trouvailles. Attention, il faut être en mode « éveillé », en mode « yeux grand ouverts », bien concentrés, pour suivre et comprendre les péripéties de ces comédiens somnambules. Il n’est pas toujours évident de suivre les rêves des autres…

© 2018 Caro dans le métro - Création : SendesaStudio