16 juillet 2014 Films

Jersey Boys

Clint Eastwood nous gâte encore avec son dernier film, qu’il tire de la comédie musicale Jersey Boys, créée en 2005, qui a triomphé à Broadway et dans le monde entier. L’acteur et réalisateur de 84 ans continue d’exercer à belle allure et a décidé de consacrer son nouveau long-métrage à la musique. Biopic des célèbres Four Seasons, un groupe de chanteurs qui a connu son heure de gloire dans les années 60.

Film de Clint Eastwood
Sortie en salles en France le 18 juin 2014

Avec Christopher Walken, John Lloyd Young (Frankie Valli), Vincent Piazza (Tommy DeVito) , Erich Bergen (Bob Gaudio), Michael Lomenda (Nick Massi), Mike Doyle

Si le ton et l’univers sont plus festifs qu’à l’accoutumé, Jersey Boys garde tout de même une portée dramatique très « eastwoodienne ».

Un script qui capte l’attention. Clint Eastwood n’avait pas eu l’occasion d’assister à la comédie musicale lorsqu’il a accepté de jeter un œil au script du film. Ce dernier relate l’histoire chaotique d’un groupe de musiciens conduit, dans les années 60, par Frankie Valli et sa voix haut-perchée. Intrigué par l’histoire, le réalisateur s’est finalement rendu à New York, pour assister à la comédie musicale. Le show s’appuie justement sur les partitions de l’un des membres des Four Seasons, Bob Gaudio.

Les « vrais » Four Seasons. Le groupe est à l’origine composé de Frank Valli et de Bob Gaudio, qui se sont rencontrés en 1958, dans des auditions. Ils forment alors un groupe au style italo-américain qui va élaborer une pop très sixties. Ils sont rejoints par Tommy DeVito et Nick Massi, qui ne resteront pas. Parmi leurs morceaux célèbres que l’on retrouve et que l’on a plaisir à entonner durant le film : Sherry, Big Girls don’t cry, Bye Bye Baby, Can’t take my eyes over you… Et bien d’autres ! Ma foi, une discographie que je ne soupçonnais pas si prolifique !

Le musical inspire le film. Clint Eastwood se passionne rapidement pour les personnages, à partir de la comédie musicale. Les musiciens, sortes d’anti-héros, ont grandi dans le New Jersey, et certains truands de la mafia locale s’intéressent à leur ascension. C’est l’histoire d’une réussite, dans la douleur. Clint Eastwood avoue s’être un peu identifié aux héros de cette histoire, avant de décider d’en faire un film. Il voit même un parallèle entre la carrière du groupe et la sienne.

Surprenant de voir ainsi Clint Eastwood se tourner vers le musical ? Pas vraiment. En réalité, le réalisateur de Gran Torino s’était déjà frotté à la comédie musicale, en 2010. Il s’était alors attelé à un remake d’Une étoile est née, dont l’original date de 1937, et le film plus connu de 1954 – un autre suivra en 1974, Maria Carey s’en inspirera dans Glitter en 2001, ainsi que Michel Hazanavicius dans The Artist en 2011. Mais le désistement de la chanteuse Beyoncé, qui devait jouer dans le film, pour cause de grossesse, avait obligé le réalisateur à reporter son projet.

Espérons que Clint Eastwood n’en reste pas là et qu’il poursuivra ses explorations dans le monde du musical !

Chronique inspirée de l'article de Susie Bourquin, sur www.europe1.fr
Photo © 2013 Warner Bros. Entertainment Inc. and RatPac Entertainment.
© 2018 Caro dans le métro - Création : SendesaStudio